Archives mensuelles : novembre 2012

Les parlementaires du Grand Ouest affirment leur soutien à l’aéroport

Élus locaux et nationaux, nous avons défendu, sans ambiguïté, depuis plusieurs années le transfert de l’aéroport «Nantes Atlantique» sur le site de Notre-Dame-des-Landes. La démocratie s’est exprimée, et nous avons été désignés par nos concitoyens pour les représenter.

Il s’agit d’un investissement d’avenir dont l’intérêt est avéré aux différentes échelles concernées : à celle de l’agglomération nantaise, qui doit être débarrassée du survol des avions ; à celle du Grand Ouest, qui a besoin d’un nouvel équipement capable de répondre à l’augmentation du trafic aérien dans les 50 prochaines années ; à celle enfin du territoire national, dans lequel doivent être mieux répartis les flux de mobilité qui tendent à se concentrer autour de la région parisienne. Continuer la lecture

Fermeture annoncée du site Candia au Lude : étonnement et soutien aux salariés

Jeudi 8 novembre 2012, La Flèche

La fermeture en juin 2014 du site Candia sur la commune du Lude a été annoncée lors du comité central d’entreprise du groupe Candia ce matin à Paris. Cette fermeture va toucher directement les 192 salariés du site Ludois, ainsi que 140 salariés sur deux autres sites dans l’Allier et en Isère.

Guy-Michel CHAUVEAU, présent ce soir au Lude aux côtés des représentants des salariés et des élus locaux, a fait part de son étonnement :

« Je suis surpris par cette décision inattendue : aucun signe n’a été donné en amont par la direction du site de cette cessation brutale d’activité. Tout poussait  à croire que la santé économique de Candia n’était pas affectée : des investissements conséquents ont été entrepris par Candia ces dernières années (acquisition d’une station d’épuration dédiée) et des démarches conjointes ont été menées avec la commune du Lude sur le plan foncier pour parer à l’enclavement de l’usine au cœur de la ville. Je m’étonne donc de cette décision et j’apporte mon soutien aux salariés : il est désormais nécessaire qu’ils puissent obtenir une contrexpertise chiffrée sur la situation économique et sociale du groupe Candia. »