Archives mensuelles : juin 2013

Emplois d’avenir : « Un métier en main, un bagage à la clé »

Depuis le début de la semaine, la ville de La Flèche a recruté de 2 jeunes en Emplois d’avenir, au service des Fléchois. Quentin Chauvière et Pierrot Pesnel renforceront les équipes chargées de l’entretien des réseaux d’eaux potable et eaux usées. Élodie Fleuriot, qui sera recrutée le 17 juin par le CCAS, interviendra comme agent d’entretien en foyer-logement.

Comme député, j’ai participé, le 26 octobre dernier, à l’adoption de cette loi portant création des emplois d’avenir. Aujourd’hui, comme maire de La Flèche, je suis chargé du recrutement de ces jeunes. C’est une satisfaction de pouvoir leur ouvrir une période de confiance, une période de formation, un véritable tremplin pour leur vie professionnelle.

En période de crise, priorité et confiance dans la jeunesse

Ce dispositif d’emplois aidés témoigne de l’engagement des élus locaux aux côtés du gouvernement et du Président de la République pour donner la priorité à la jeunesse.

La période de crise économique et sociale que nous traversons marque nos concitoyens, les confronte à la dureté de l’environnement professionnel ; pour les jeunes cette confrontation est d’autant plus violente que très peu d’employeurs leur accordent leur chance. Les conditions de travail et d’accompagnement offertes par ces emplois d’avenir répondent à ce besoin d’autonomie affiché par les jeunes. Pierrot Pesnel a rappelé la motivation que représente pour lui la possibilité de « percevoir un salaire, être actif et devenir autonome ».

Avec ces emplois d’avenir, la Ville de La Flèche considère qu’il n’est nul besoin d’exiger une expérience professionnelle à des jeunes en début de carrière. Au contraire, nous permettons durant trois ans l’acquisition de cette expérience et nous accompagnons, par un tutorat et l’accès à la formation,  la définition d’un projet professionnel pérenne. Quentin Chauvière a d’ailleurs résumé ce principe : « à l’issue des trois ans d’expérience, j’aurai un métier en main, et un bagage à la clé ». Élodie Fleuriot, elle, formule ainsi son projet : « travailler avec les personnes âgées ». La directrice du CCAS a bien rappelé le besoin d’avoir des professionnels formés et a détaillé l’accompagnement formatif dont bénéficiera Élodie : pratique sur tous types de terrains, aide à domicile et foyers-logements, et orientation vers des diplômes ou certifications adaptés.Les deux garçons seront formés au métier de fontainier, au contact des agents en exercice. Peut-être pourront-ils saisir des opportunités de carrière comme l’ont fait avant eux d’anciens Emplois Jeunes recrutés à La Flèche. 

Objectif : 100 emplois d’avenir sur le sud Sarthe en 2013

Depuis la mise en place des emplois d’avenir, ce sont principalement les employeurs publics ou associatifs qui ont répondu présent : ils sont aidés par l’État à hauteur de 75 % du SMIC pour le recrutement de jeunes de 18 à 25 ans, peu diplômés. M. Jean-François Houssin, sous-préfet de l’arrondissement de La Flèche a rappelé les 42 emplois d’avenirs signés sur l’arrondissement et les 11 dossiers en cours de finalisation. L’objectif affiché est de recruter une centaine de jeunes en emplois d’avenir sur ce territoire d’ici à la fin de l’année.

La Mission Locale Sarthe et Loir cible les jeunes éligibles à ce dispositif et accompagne leur insertion sur le poste de travail, en lien avec le tuteur. Son directeur, M. Frank Constantin, a rappelé que 900 jeunes étaient susceptibles de bénéficier du dispositif. Pour la Mission Locale, c’est au tour des entreprises et du secteur marchand d’être sensibilisés : pour ces employeurs, l’aide de l’État s’élève à 35 % du SMIC.

Avec d’autres engagements de François Hollande, comme le contrat de génération, notre majorité prouve par l’exemple et à tous les échelons que la priorité est donnée à l’emploi et à la jeunesse.

En savoir plus sur les emplois d’avenir