Redécoupage cantonal : un rééquilibrage qui renforce chaque échelon territorial

Mercredi 4 décembre 2013, La Flèche

Suite à la présentation, par le Préfet de la Sarthe, du projet de redécoupage cantonal, Guy-Michel Chauveau, député et président du Pays Vallée du Loir, salue un rééquilibrage démographique et la reconnaissance du dynamisme territorial. À chaque échelon, du conseil municipal au conseil régional, c’est le rôle des élus qui en sortira renforcé.

En premier lieu, c’est un rééquilibrage démographique qui s’opère : la population de chaque futur canton sera entre 25 000 et 30 000 habitants environ. Ceci met fin à des écarts trop élevés qui donnaient un poids politique différent aux électeurs selon leurs lieux d’habitation.

En second lieu, les bassins de vie sont renforcés : les périmètres retenus sont majoritairement calqués sur les contours des intercommunalités. Dans le sud Sarthe, ce sera un atout de plus pour l’aménagement et le développement des territoires concernés : le monde économique travaille déjà en proximité avec les intercommunalités. Les communautés de communes s’organisent d’elles-mêmes pour se donner les outils de leur développement (syndicats de pays, EPIC[1], clubs d’entreprises, missions économiques). Les maires, présidents de communautés de communes, légitimes sur leur territoire d’élection, sont ainsi mobilisés.

Loin de « supprimer l’aménagement équilibré du territoire »[2], les futurs conseillers départementaux pourront construire une vision globale, départementale, de l’avenir de la Sarthe. Ils et elles le feront en partenariat avec la société civile, avec les autres élus compétents, des conseillers municipaux, communautaires jusqu’aux conseillers régionaux.

Enfin, l’instauration du binôme – deux conseillers départementaux élus simultanément sur chaque canton – va permettre d’atteindre la parité. La Sarthe passera de 10 à 21 conseillères départementales, un progrès démocratique trop peu salué par la majorité UMP du Conseil général.

Le député-maire de La Flèche,

président du Syndicat Mixte du Pays Vallée du Loir,

Guy-Michel Chauveau



[1] Établissement public à caractère industriel et commercial. Exemple : le futur EPIC qui portera l’office de tourisme de la Vallée du Loir.

[2] Jean-Marie Geveaux, Le Maine Libre du 4 décembre 2013.

Carte du 4 décembre 2013, source Ouest-France.

Carte du 4 décembre 2013, source Ouest-France.

Une réflexion au sujet de « Redécoupage cantonal : un rééquilibrage qui renforce chaque échelon territorial »

  1. Ping : . Sarthe : le redécoupage cantonal divise les élus « Article « Le Petit Courrier du Val de Loir - L'Echo de la Vallée du Loir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *