Archives par étiquette : François Hollande

Élevage bovin à La Flèche (photo CC-By-NC-SA par GMChauveau)

Réforme de la PAC : la priorité à l’élevage, un signe encourageant pour le sud Sarthe


Vendredi 25 octobre 2013, La Flèche

La mobilisation de François Hollande a payé : Le niveau d’aides dont bénéficiera la France au titre de la PAC a été stabilisé sur toute la période 2014-2020 : soit 9,1 milliards d’euros par an contre 9,3 milliards d’euros en 2013. Au total, 64 milliards d’euros bénéficieront aux agriculteurs français pour les 7 ans à venir.

Les négociations menées depuis le mois de mai auprès de la Commission européenne, par François Hollande et Stéphane Le Foll, ont permis de maintenir des outils nécessaires de régulation et de conforter les aides couplées qui bénéficieront notamment à l’élevage.

Cette réforme va conforter la diversité de notre agriculture, tournée vers l’avenir. La compétitivité des exploitations passera par un respect accru des enjeux environnementaux et assurera notre sécurité alimentaire, en lien avec les attentes des consommateurs.

Élevage porcin à Aubigné-Racan (photo CC-By-NC-SA par GMChauveau)

Élevage porcin à Aubigné-Racan (photo CC-By-NC-SA par GMChauveau)

Un milliard d’euros sera réorienté vers l’élevage d’ici 2019 : l’élevage est en train de régresser, et s’il venait à disparaître, de nombreux emplois seraient détruits et les céréaliers perdraient une bonne part de leurs débouchés. Il faut conserver la diversité de productions végétales et animales qui a fait la force de l’agriculture européenne et française. Sans stigmatiser les céréaliers, un rééquilibrage des aides publiques est nécessaire au profit des grandes zones d’élevage (le revenu moyen est d’environ 20 000 € par actif et par an alors qu’il a atteint 59 000 € pour les céréaliers sur les 3 dernières années).

Le « verdissement » de cette politique agricole commune est affirmé : des mesures agroenvironnementales ambitieuses permettront de combiner performance économique et environnementale (le budget de la bio sera doublé). L’installation des jeunes agriculteurs sera aussi favorisée par la majoration des aides (100 M€ sur 2 piliers de la PAC).

Guy-Michel CHAUVEAU, député du sud Sarthe, se réjouit de ces orientations : « Dans le sud Sarthe, ce soutien aux éleveurs est indispensable pour maintenir une agriculture dynamique. Elle nous permet également de conserver les prairies et zones bocagères, qui font la qualité paysagère de la Vallée du Loir : au-delà du maintien des actifs agricoles, c’est notre dynamisme touristique et notre cadre de vie qui en dépendent. Il en va de notre santé économique et de la qualité de nos assiettes. Je suis rassuré aussi de voir que les droits de plantation pour la vigne ne seront pas libéralisés.»

Le député-maire de La Flèche,

Guy-Michel Chauveau

Photo de Une : Élevage bovin à La Flèche (photo CC-By-NC-SA par GMChauveau)